20 juin 2011

La Désirée Massif du Quié

Juan dans le toit de la Mirouge

Ce dimanche dernier, il était prévu avec Juan une grosse journée. Le genre où l'on est bien courbaturé le lendemain!
L'objectif se trouve à la dent d'Orlu: Ithaque et sortir de la dent par l'Illiade. Deux voie de 400m toutes les deux ED équipées, ça fait 27 longueurs et une grosse journée en perspective...
Mais malheureusement et encore une fois ce mois de juin la météo n'est pas au rendez vous, nous arrivons samedi soir au parking sous la pluie.. Meme si demain du beau temps est prévu la dent ne sera jamais sèche à 6h du mat'.
On prend la décision à contre coeur de redescendre dans la vallée, ça sera vers le Quié à cette altitude il ne pleut pas et les parois sont sèches.

Nous partons dans la Désirée 400m 6c/Aoe ou 7b+. La voie franchit le toit de la Mirouge par la droite puis continue sur les dalles du haut. Journée à priori plus coulos nous nous levons un peu plus tard que prévu, on attaque la voie à 9h20. Le PB c'est qu'on s'est trompé d'itinéraire au début (et oui pas le topo..), nous démarons dans la la directe du toit par ma faute j'ai pensé que la voie passer par là. On s'engage dans ce mur ocre qui a l'air ultra péteux (et c'est le cas!). On fait donc les trois premières longueurs avec notre topo les cotations diffèrent (et oui pardi!) dans L2 gros combat gros také dans de l'A1 pensant que c'était du 6b+ heureusement équipé pas trop loin.. Nous rejoignons le relais sous le toit en ne se doutant de rien et terminons la bonne voie..

Pour les 3 premières longueurs de la La Directe du Toit ça correspond, à part la partie A1 qui se fait en libre, je ne sais pas combien ça peut valloir, mais ça le fait 6c+/7a peut être.
Petit compte rendu de ce qu'on a fait de la Désirée
L5: A0e Passe le toit dans une bonne ambiance! Bcp de points possible sans sauter.
L6: 5m Ao ou 7b(péteux) pour éviter le tirage.
L7: Jolie dalle sur un rocher très abrasif, technique.
L8: Dalle bien technique comme on en trouve ici.
L9: Encore plus dalle, encore plus technique..
L10-L11: Jolie dièdre fissure. Possible  de faire les deux en une avec joker 80m.
L12-13-14: Jardiland !

La très courte longueur n°6

L7 Jolie dalle 6c+/7a

Sortie de L11 6b+

Nous arrivons au sommet au bout de 7h de grimpe. Descente dans un joli bois avec en prime une petite erreur d'orientation..
Enfin la voiture!(c'est surement ce qu'on a pensé tous les deux!)
Assez déçus de ne pas avoir pu faire ce qu'on attendait depuis le debut de la semaine et de s'être trompés d'itinéraire, surement que ça a aussi influencé notre opinion sur cette voie..

L'objectif a était reporté à très prochainement, en espérant que cette fois la météo sera avec nous!

PUTA MADRE!

15 juin 2011

Géminis/Edelweiss, Ordesa

Ce samedi réveil tôt car ils annoncent du mauvais temps en fin d'aprem. Nous allons à la paroi de la cascade pour faire une très belle voie Géminis-Edelweiss (encore une combinée mais ce cheminement est majeur!)
Voie de 400m, beaucoup moins de matériel en place, beaucoup plus difficile, ça grimpe vraiment dans toute les longueurs jusqu'à la fin dans un systeme de fissure dièdre avec même un passage off-width côté 6b+..


Fissure off-width


Je me lance dans la première longueur péteuse et bien bouchée pas facile de protéger. Une longueur de IV pour rejoindre la fameuse fissure puis c'est parti! Pas facile quand on a pas la technique. J'arrive au bout de la longueur après un gros combat mais super content d'avoir reussi!


Jo a au départ du dernier 6b de Géminis


2 autres longueurs qui grimpent encore et pour sortir un 6b pas facile avec un depart très ambiance! Sortir d'une cavité ou on fait relais pour attaquer un petit surplomb et finir dans une fissure/dièdre pas facile du tout.


1ere longueur d'Edlweiss



 Nous rejoignons la fin d'Edlweiss par le jardin, cette dernière partie est vraiment très belle on grimpe sur de superbes fissures et une dalle engagée pour finir. Magnifique!



Jo dans la seconde






Un peu de dalle pour finir


Nous avons eu de la chance pour la météo, finalement pas de pluie, on redescend rapidement et retour à la maison lundi il était prévu de la pluie.

Au final encore un super weekend, je crois qu'on a bien compris la notion d'engagement qui règne ici et la magie des lieux. A bientot Ordesa!

Las Brujas/Vìa Franco-Espanol, Ordesa


Le weekend dernier nous sommes partis avec Jo en vadrouille, et plus précisement à Ordesa! Et avec le but météo de la semaine dernière il n était pas question de se prendre la pluie à nouveau, on veut grimper!
Départ vendredi soir, rendez vous sur le parking du péage de Capvern pour rejoindre un José très excité non pas à l'idée d'aller grimper à Ordesa mais parce qu'il a réussi à doubler une ferrari avec sa vieille charette/twingo et parce qu'il a aussi acheté un nouveau pantalon.. La Classe!
Après quelques péripéties avec la guardia nous arrivons enfin à Ordesa et il a l'air de faire beau.
Nous dormons dans la voiture super confort malgré la taille!


Le lendemain nous allons grimper au Tozal del Mallo faire une belle classique: Le debut de Las Brujas combinée avec le haut de La Vìa Franco-Espanola. Mais avant il y a toute la marche d'approche à se taper(assez vite!) nous arrivons au pied de la voie. Une cordée d'espagnols est déjà engagée, nous leur laissons une bonne longueur d'avance. Cette itinéraire fait dans les 400m ça grimpe jusqu'au 6b on y trouve beaucoup (beaucoup) de pitons. Très jolie! Premier pas sur ce rocher si particulier, fissure parfaite bloc encastré les uns dans les autres, ca procure une belle ambiance et pas mal de gaz!

Jo dans le 6b de Las Brujas, ça grimpe..


Super fissure en 6a


Le 6b de Franco-Espanola


Jo pris en photo par les Espagnols dans une longueur bien gazeuse de Franco-Espanola

Nous descendons avec eux accompagnés d'izards et de marmottes, instant magique..

5 juin 2011

Buenas Vibraciones, Vilanova

Malgré les mauvaises conditions météo prévue, nous avons quand même décidé de partir avec Anouk pour ce weekend de 4 jours! On voulait essayer Ordesa, première visite pour tous les deux et avec tous les bons échos qu'on a eu ça prommétait d'être une belle sortie!
Malheureusement le temps n'était pas au rendez vous..
Nous arrivons au Prado à minuit fatigués de la route, épreuve monter la tente en plein vent sous la pluie.. Après moults péripéties nous voilà enfin au chaud.
Lendemain lever 7h par les gardes forestiers qui nous demandent de dégager, interdit de poser la tente sur le parking.
Il fait pas beau, il pleut les parois sont trempées..
A être là autant repérer un peu, nous sommes montés jusqu'à l'abri bivouac de la cascade, l'endroit est magnifique, même magique!




On revient à la voiture, petit repas et départ vers Vilanova où on pense avoir un peu plus de chance qu'en altitude.
Nous arrivons sous la pluie, c'était même limite pour monter au monastère à cause de la boue, patinage bonne ambiance...
Montage de la tente sous la pluie (à nouveau..)
Le lendemain la chance nous sourit enfin il fait beau! On se doute que cela ne va pas durer, alors départ en vitesse pour Roca del Arcs, nous allons dans Buenas Vibraciones 170m 6a(V+obl) TA. La voie est toute aussi sympa que sa voisine Tàrrega, que nous avions faite la fois précédente. Les relais sont en place, 2 pitons dans la voie et 3 spits. Du bon rocher.

Seul ephoto d'escalade du weekend..

Le temps change et nous sortons sous un peu de pluie. Il est midi on ne peut pas en faire une autre, on comble l'aprem par révision du bac pour Anouk et révision des Topos pour moi..

Notre fidèle tente

Pluie toute l'aprem et nuit. Lendemain les parois sont trempées. Pas assez de matos pour artifer au Pilar del Segre. On trouve une voie à peu près au sec: Integral Sandinista 150m 6a(V+obl). Cette voie démarre dans les couennes de gauche pour rejoindre la vire à l'abri du second surplomb, traverse complètement et attrape la sortie de Mi Primer Amor. Une voie toute en traversée, le début V+ trempé mais équipé et la fin 6a trempée pas équipée.
Armé de gros friends pour artifer la fissure finale, de palme d'un masque et d'un tubat, je démare la première longueur... Au také pour mousketonner rien ne tient ça glisse dans tous les sens, après une chute un gros combat dans du V+, j'arrive au relais. Pas la peine de continuer et puis Anouk a pas l'air d'aimer la grimpe aquatique, fini les conneries, on rentre à la maison!

Il y avait du monde ce weekend a Vilanova, des Bordelais des Toulousain..