23 mars 2013

Grand Diedre des Valettes, Porté-Puymorens

Dernière longueur

Le dièdre évident à gauche 

Le Grand Dièdre du Pic des Valettes est une course classique du secteur et un très bon plan quand il n'y a pas de conditions en montagne car ici: il n'y a pas de condition.On fait du dry!
Bon, trêve de plaisanterie ce dièdre effilé propose 250m de mixte en 4 longueurs de 60m pour une côte max qui tapent dans le M5+/M6: vraiment classe!

Une première longueur neige nous dépose au pied de la seconde longueur et première difficulté: longueur en M5 qui se protège bien,  mais un beau bouchon de neige à négocier. S'en suit une troisième longueur neige/mixte jusqu'à la longueur "crux" en M5+/M6 où on trouve pas mal de pitons en place. Au programme petits surplombs et dalles lisses pas faciles avec en prime bouchon de neige. Les relais sont en place mais à renforcer.

Seconde longueur M5


Pelo dans la dernière longueur


Une voie très classe, logique et formatrice, content d'avoir pu la grimper et l’enchaîner. Merci à vous les gars pour votre patience durant ces longues attentes aux relais glacials et inconfortables.

Pour le Matos:
-Camalots 0.3-3
-Aliens bleu au rouge
-Petits cablets
-4/5 pitons
-Broches inutiles
-L'encordement à 60m est du coup plus pratique.





10 mars 2013

Dancing Fall, les Orres

Du soleil pour notre dernière longueur !




Aujourd'hui dernier jour, on décide d'aller grimper aux Orres, ça nous avance pour le retour. On part dans Dancing Fall 100m 5+. La nuit a été clair il fait plus froid et la glace est cassante. On fait le grand premier rideau en deux longueurs et arrivé au pied du cigare final il fait plein soleil dessus, le machin commence à bien suinter la flotte. Ça et quelques chutes de pierre due à la fonte de neige du dessus font qu'on fait demi tour vite fait bien fait. Faudrait pas pousser le bouchon trop loin, on a déjà pu grimper tous les jours à fond! Je pense qu'on s'en sort bien pour un début de mois de mars là bas, c'est sûr qu'on aura pas fait ce qu'on voulait faire, mais quand même un gros Hold Up !



9 mars 2013

Bonne journée à Cervière

Aux lames citoyens !

Sylvain dans Changement de slip

Vu le redoux les grandes cascades de Freissinières entre autre seront pour une autre fois. La journée d'hier nous a bien plu et pour continuer dans cette foulée on décide d'aller à Cervière, un secteur "école" où l'on peut trouver des lignes de glace raides et aussi du dry.
C'est au final une très bonne et belle journée que nous passerons tout seul (!) sur ce magnifique plateau. En bref la marche d'approche d'une heure écourtée par du stop avec une dameuse, une douzaine de longueurs de 30m bien raides en t-shirt et parfois torse-nu et un retour les bras explosés la tête vide en contemplant ces magnifiques couleurs de fin de journée... Énorme !

Ce qu'on a fait:
-Quand le tube touche c'est l'tube et c'est du 6
-Aux lames citoyens M5+/5+
-Changement de slip M7 (à vue pour tout les deux!)
-Fais gaffe j'y vais, fine et délicate M5
-Ancrage de dent 4/5
-... du détecteur de touffes M6+/5
-Et des moul' et des moul' dans l'tube !







Chaud oui !







8 mars 2013

Mixte dans la grotte de Sombre Hero, Ceillac



La cascade des Formes du chaos laisse apparaître de belles cloches et d'énormes trous, tant pis on se rabat plutôt sur la grotte de Sombre Hero où nous passerons tout le reste de la journée abrités en prime!

On commence par gravir se magnifique cigare en démarrant de l’intérieur: beaucoup moins sculpté et vraiment magnifique ! Deux longueur une à droite une à gauche, intéressant nous contournons la structure pour sortir.
Ensuite on se lance dans les lignes de dry. Une première au fond de la grotte avec de vieilles chasses je pense M5+ nature qui rejoint le cigare: bien sympa et nouvelles sensations de se pendre sur ces vieilles réglettes plates... Ca passe à vue pour les deux.




Sylvain est chaud et part dans Prends moi sec! un M7+ nature pas facile ouvert par Christophe Moulin. Ça passe on sight bien joué à lui ! Pour moi ça sortira au premier essai par un beau combat: cool le dry !
On se finit sur le cigare en faisant des moulinettes: bonne journée !

Ça penche le bordel 

Sylvain gaine et enchaine


Easy Rider, Ceillac


Nous passons sous Easy Rider et même topo le couloir du dessus a purgé. On se lance donc dans cet étroit goulet, une longueur de 55m en 3+ sympa.


Vermicelle, Ceillac




On cherche des cascades en place sans risque d'effondrement ou de coulée de neige. Les températures sont hautes (2°C) et il pleut..

Sur Icefall des gens ont fait Vermicelle à Ceillac une longueur de glace fine en 5+ et la décrivent en très bonne condition. Je ne l'ai jamais faite car trop fine les fois où j'étais venu. Nous allons là bas, au pire il y a d'autre cascade à faire dans ce secteur.
Bonne surprise la cascade est toujours bonne bien fournie et ne coule pas. La neige a déjà dégueulé du dessus: parfait !

Je me lance et ça passe bien, elle est travaillée pas mal de pied et puis les nouveaux piolets quoi: le top ! On fera en plus une moulinette sur la partie droite.


7 mars 2013

Dessous Chics, Vallée du Fournel

Sylvain trempé mais content !

Pour finir la journée et histoire de faire un peu de raide, on retourne au secteur de la vielle où l'on a repéré une petite cascade raide d'une longueur: Dessous chics grade 5. Les cascades que nous avons fait hier on prit un sacré tire et font la gueule, ça confirme ce qu'on pensait les conditions se dégradent.

Bref, pour le moment on grimpe et ça risque rien. On fait quelques moulinettes sur la demoiselle: bonne douche à la clef.

Fracastorus, Freissinieres





Second jour nous projetons d'aller grimper dans la vallée de Freissinières pour la très belle Cascade des Viollins 150m ancien grade 6 décoté 5+ à cause de l'effondrement d'une partie de la voûte qui facilite la formation  de ce beau cigare.
En nous préparant une énorme coulée de neige lourde jaillit du sommet du cigare et vient s'écraser dans un énorme fracas là où nous avions prévus de démarrer... Après le grondement, un blanc s'installe et en dit long sur notre moral à présent dans les chaussettes. Les regards se croisent, pas la peine de parler on pense tout les deux la même chose: "Ah oui oui c'est bien de faire demi tour pas de problème !"

On se rabat sur Fracastorus la première cascade de la vallée moins dure et surtout moins exposée aux coulées de neige. 200m de 3+ avec un dernier ressaut sympa le tout très humide, les températures ont bien augmenté, il va justement pas falloir s’enflammer sur les objectifs les prochains jours...


On garde le sourire oui !

6 mars 2013

La vision de Marco, Vallée du Fournel


A gauche Hiroshima à droite La vision de Marco

 On continu la journée avec une cascade juste à côté: La vision de Marco 100m pour deux longueurs pas dures le tout en grade 3. Très sympa, la semaine démarre bien !


Hiroshima, Vallée du Fournel


Nous avions parlé d'aller faire de la glace avec Sylvain cet hiver, mais voilà que nous sommes en mars. Un redoux est annoncé et nous loupons de peu les très bonnes conditions de la semaine précedente. Pas grave piolets et crampons dans le sac c'est parti pour rejoindre l'Argentière-la-bessé et grimper ce qui restera à grimper!

C'est dans l'entrée de la vallée du Fournel que nous grimperons le premier jour. Faire l'historique cascade Hiroshima 150m grade 5.
C'est parti pour 3 longueurs qui nous remettent dans le bain, la glace est très travaillée par beaucoup de passages, mais on se régale grave! Surtout avec la nouvelle paire de piolet: Nomic = arme en glace!







3 mars 2013

Couloir Arlaud-Souriac au Vignemale !





C'est sûr que depuis que nous sommes rentrés du Ben, nous avons pu plus sortir en montagne contrairement à ce mois de janvier. Meilleures conditions ou bons créneaux? En tout cas nous avons profité de la bonne plage météo pour monter au Vignemale avec Juan et nous en avons été récompensé avec cette belle réalisation !
L'Arlaud-Souriac en face nord du Vignemale est un couloir de 700m en TD+ ouvert en 1978 par Daniel Gillerau Tony Bede et Bruno Prat.




Deux jours de grand bleu et des températures moins glaciaires sont prévus pour ce weekend. Nous montons tranquillement le samedi en raquette. Le refuge n'ouvre qu'aujourd'hui et très peu de monde est là ce soir. Levé tôt, nous mettrons deux heures pour atteindre le pied du couloir en raquettes (nous les avons portées pour éviter le détour à la descente).
Ça brasse dans cette première longueur pour le passage de la rimaye, mais après des conditions de rêve! Neige polystyrène (quik quik) dans toute la partie basse et la section en goulotte, vraiment dément! Par contre quand nous arrivons à la zone moins raide dans le couloir, beaucoup trop de neige, c'est dangereux et nous n'avançons pas. Nous traversons à gauche toute dans la face dans un ensemble de neige plus dure et de mixte. Corde tendue expo mais nécessaire et plus rapide. Nous sortons après 7h30 dans le couloir, aucune trace avant nous.
2h pour rejoindre le refuge puis 1h30 pour le parking nous arrivons bien fatigué mais tellement content de cette journée aux conditions parfaites! Très heureux d'avoir pu grimper dans cette face nord si impressionnante et sauvage...




Petite pensée à Jacques et son frère Bruno