15 avr. 2013

Femme Fatale, Montrebei


Après ces deux bons jours en paroi, nous sommes encore motivés à grimper  mais quelque chose de plus court. Julien me propose au pilier des vautours une voie récente: Femme Fatale 260m 7a+ ou 6b obligatoire. Parfait ça me branche bien je n'y ai jamais grimpé et de loin ce beau bouclier donne vraiment envie !

Ouverte en 2007 par les deux Albert: Salvado et Castellet et qui dit ouverture récente dit beaucoup de matos en place, si bien que dans les longueurs durs il n'y a quasi rien à rajouter. La voie passe dans de grands et beaux murs compacts pour une escalade technique et fine: vraiment super! Beaucoup de trous et du coup beaucoup de ponts de roche naturels.
Pour les cotations nous pensons que le premier 7a+ dalle est plutôt un bon 7a et pour la longueur suivante le fait qu'elle soit déversante avec du rocher qui nécessite de la prudence justifie la côte 7a+. Bref les histoires de cotations, c'est très beau et bien équipé on peut grimper sans serrer les fesses.

Prendre quand même du matos:
-Aliens vert, jaune, gris, rouge.
-Camalots vert, rouge, jaune, bleu.
-14 déguaines







13 avr. 2013

Jim Beam à Montrebei !




Bon bivouac
Julien sur un air de travaux acro





Avec mon ami Julien nous avons eu envie de retourner grimper à notre Mecque de l'escalade: Montrebei . Et c'est en paroi d'Aragon que nous allons hisser nos gros sacs dans une ligne qui attirait notre regard depuis longtemps. Elle n'avait pas échappé aux ouvreurs de l'époque bien sûr: en mai 1986 Antonio G. Picazo, Ricard Herrero, Emilio Albir et Albert Cuco (encore eux et oui toujours les mêmes) se sont lancés dans cette magnifique fissure qui raille la face entre Despertaferro et le dièdre d'Existencialisme. Ouverture osée pour l'époque et récompensée d'une voie vraiment classe, chapeau!

560m 6b, A2 avec une première partie très astucieuse et une fin des plus logiques, nous avons été séduit par Jim Beam !

C'est donc samedi que nous embarquons pour un voyage de deux jours dans cette impressionnante paroi d'Aragon. Avec nous Matthias et Joseph démarrent dans la classique Existencialismo ainsi qu'une cordée d'espagnole qui part se frotter à la sérieuse Totxaires : ça grimpe aujourd'hui !




La première journée est rythmée par 3 longueurs de mi libre/mi artif qui roulent bien puis deux longueurs d'artif qui nécessitent un peu plus de temps et de travail. Nous arrivons à la vire de bivouac sur les coups de 18h. Soirée magique, nous sommes installés très confortablement et admirons le spectacle du couché de soleil qui projette ces couleurs orangées sur la paroi de Catalogne...

Lendemain nous nous réveillons tranquillement avec le jour et c'est parti pour plus de libre dans de beaux dièdres et de belles fissures. Moins de matos que la veille et à part deux pas d'artif dans la très belle 14ème longueur, nous déroulons jusqu' au sommet vraiment heureux d'être ici !

Merci aux ouvreurs et à Juju pour ce beau Voyage !

L'article de Julien



Nous avons pris:
-20 pitons: 12 cornières variées, 6 universels et deux lames
-Un jeu d'aliens
-camalots de 0.5 au 4 en doublant le 0.75
-Petits coinceurs
-Le nécessaire d'artif






Le magnifique pilier final


8 avr. 2013

La Tànger, Collegats





Les amis s'en vont, on se sent tout à coup bien seul avec Anouk mais nous restons un jour de plus pour aller grimper la Tànger aux Moles del Pesso.
C'est une belle grande voie de 450m  (avec 100m de vire intermédiaire) en V avec deux/trois passages de 6 pas obligatoire. La voie est équipée avec seulement 10min d'approche. Le seul inconvénient c'est qu'on est juste au dessus de la route mais bon, ici on est aux Collegats et c'est comme ça.
Elle est équipée pour descendre en rappel mais nous préférons descendre par la voie de descente, pour éviter le divorce je mouline Anouk aux endroits craignos, c'est bien mieux !

7 avr. 2013

Performance, Collegats



La belle Perf ' de Flesh

Nous avons envi de retourner voir le congloméra des Collegats, la voie Performance est une très bonne approche pour le site: courte, équipée et dans des cotations abordable: bien sympa !
Elle se situe dans le secteur Moles des Pesso, on se gare sur le petit parking entre les deux tunnels, 40min d'approche tranquille, la voie démarre derrière une aiguille décollée évidente. Cinq grandes longueurs dans le V+ max. La descente se fait ou en rappel dans une autre voie à gauche de la sortie, ou par la voie de descente qui se trouve en face de la Roca del Diable équipée de chaines et de câbles.




6 avr. 2013

Santiago Domingo, Montrebei

L'équipe au complet !



Il est temps de troquer les grosses chaussures contre les chaussons, les faces hivernales contre les parois ensoleillées d'Espagne: nous faisons "un retour aux sources" à Montrebei en paroi d'Aragon dans la Santiago Domingo La grande classique du secteur que Juan Deb et Pelo avaient déjà fait avec Bernard il y a quelques années.
Ça faisait longtemps que je voulais faire cette voie avec Anouk, c'était donc l'occasion surtout avec une équipe pareille ! Deb, Anouk, Juan, Pelo, Flesh et moi rien que ça dans cette magnifique voie et ce lieu toujours aussi magique. Nous passerons une superbe journée la voie est vraiment classe avec deux longueurs qui valent vraiment le détour: Le dièdre de L8 et la dernière longueur très originale !
Quasi tout les relais ont été réequipés de spits. Un jeu de friends suffit avec des petits cablés.

Tentative de feu et bivouac sur la piste avorté par un "propriétaire chasseur" pas vraiment commode nous errons quelques temps pour trouver un endroit calé pour préparer notre festin: Patates à l'alu, saucisse grillée et chamalow fondu en guise de dessert: le top !
C'est ça aussi l'escalade: une super voie avec la meilleure cordée du monde (Anouk et Deb), des moments conviviaux entre amis, bref en gros ce que j'ai envie de dire c'est que c'était trop de la balle merci les amis !



Meilleure cordée du monde