11 mai 2013

Le triathlon de Deposito de Cadaveres à Montrebei



 Un triathlon à Montrebei, ça c'est une idée ! Les grands devers de Deposito de Cadaveres impressionnants... Ça faisait un petit moment que nous avions ça en tête, cette voie nous faisait vraiment envie. Mais aucune information à son sujet, aucune répétions, pas de topo plus précis que celui du vieux bouquin Montsec-Oeste qui occupe la table de nuit. Par sécurité il nous fallait beaucoup de jours et le pont de l'ascension était parfait ! Car avec la difficulté d'approche, la logistique est très importante: cette voie n'est pas comme toutes les autres de Montrebei : on n'approche pas le matin pour grimper la journée et rentrer le soir par le joli chemin bien tracé. Ici c'est la guerre et on s'est rendu compte que les journées de portage et de retour, en plus de l'ascension étaient fatigantes !

Bref, pour la petite histoire nous avons découvert après coup que cette voie avait été ouverte en solitaire et en 11 jours par Mr Manolo Primero el Grande en 1994, impressionnant...
Pour nous ça sera 4 jours d'effort. La voie démarre dans l'eau côté congost et sort côté Aragon. Il y a 20 ans lors de l'ouverture l'eau était beaucoup plus haute et grâce à une barque on pouvait s'amarrer à un relais installé en face d'où démarre les deux premières longueurs. Aujourd'hui le niveau a baissé, nous avons du coup tendu une tyrolienne pour traverser la rivière et nous sommes passés plus à gauche dans des vires herbeuses pour rejoindre la voie.
Pour le retour à la voiture d'Aragon jusqu'au parking du congost nous avons eu l'idée des vélos, vraiment sympa !




J1: Nous faisons un premier portage bien chargé mais avec les vélos, ça passe crème ! Chris Sharma a ouvert sa nouvelle voie juste à côté de Deposito du coup la tyrolienne était en place. Arrivés sur place plus de tyro: le projet était peut être un peu trop dur... La douche glaciale et le courant bien fort sont pour moi ça réveille ! Heureusement Juju avait pensé aux masque tuba palmes qui auront été bien utiles ! Un grand moment d'alpinisme oui...
La traversée terminée nous allons poser les sacs dans l'axe d'où nous fixerons. Les vires herbeuses, la grande     vire, un rappel de 10m et une traversée en IV nous pose sous le début des difficultées (R5). Nous fixons puis retour à la voiture. Reste plus qu'à monter les vélos jusqu'au sommet d'Aragon, bien les cacher pour rentrer avec dans 3 jours. On revient dormir au congost déjà entamés.

Julien au bout de la vire juste avant le rappel de 10m

 J2: On porte le reste du matos. C'est au tour de Julien de sauter à l'eau pour récupérer la stat, à 8h du mat ça lui met un coup ! Ensuite 70m de remonté sur corde puis hissage des sacs, nous démarrons enfin l'artif ! Le manque de traces de pitonnage confirme bien notre première répétition. Aujourd'hui nous faisons 4 longueurs, l'ambiance est impressionnante on fait pas trop les malins. Il pleut des cordes mais nous sommes bien abrités par ces gros dévers. Le cheminement est très astucieux: plusieurs pendules et une traversée descendante rendent le déséquipage compliqué. Nous installons le portaledge à R9.

Au relais 6


Juju dans la 7° longueur

Je déséquipe L7

A R7

Juju a R7

J3: Aujourd'hui on se met comme objectif de sortir dans tous les cas. Nous faisons 5 longueurs d'artifs dont une très délicate et très bien négociée par julien (On me l'avait dit oui qu'il se débrouillait le garçon !), puis les deux dernières longueurs de IV/V de nuit. La dernière très difficile pour hisser les sacs entre fatigue et brounchousses (joker pour orthographe). Nous sortons sur les coups de 2h du mat bien éclatés mais trop contents !

Dans la L10 première longueur de la journée

Juju déséquipe

En train de hisser les sacs à R10, Juju toujours à R9
Merci à Marc Subirana pour ces photos !

Depart de L11 délicate
Julien dans la belle 13° longueur (A2) 




Je déséquipe

Ju déséquipe la 14° longueur, dernière d'artif


J4: Après une courte nuit sur portaledge dans un gros chêne, nous remontons la longue vire ambiance jungle où nous sommes obligés de tailler un chemin. Reste plus que la dernière longueur d'Existencialismo (commune à toutes les voies qui sortent de se côté) pour continuer sur la longue marche qui nous mène à nos vélos. Tout ça avec 25kg sur le dos ça fatigue !
Les vélos c'est un peu la délivrance, on se laisse descendre jusqu'à la barrière accessible en voiture, on y  laisse les sacs puis c'est parti pour 28km jusqu'à la voiture. On arrive bien éclatés mais vraiment heureux: la boucle est bouclée ! Deposito de Cadaveres 400m A2+ 6b .




En conclusion ça aura été une put*** d'aventure avec mon pote Juju ! Un super projet enfin réalisé et d'une manière vraiment différente de d'habitude, mélanger les disciplines nous a permis de passer un super moment et garder de très bons souvenirs: Merci l'Ami !

PS: Il y a une relique à aller chercher à Rje sais plus combien...



La vidéo que Julien a monté (vous pouvez passer en qualité HD).


4 mai 2013

Directa Estel, Paroi de Canalda + Grimpe à Perles


Avec Anouk nous sommes partis pour un petit weekend espagnol entre la paroi de Canalda et Perles.
Nous commençons par une belle grande voie de conglomera: 175m 6a, un peu humide par endroit mais sympathique malgré tout.
On trouve un super spot pour dormir près d'un ermitage: Calme et couché de soleil, on est vraiment bien ici !
Pour le dimanche de la grimpette au soleil à Perles, de superbe longueur de 6 dans du beau calcaire.  L'occasion pour nous de peaufiner notre technique: un beau 6b pour Anouk et un 7c old school très fin pour moi..




Perles