30 juil. 2014

Somontano, Ordesa


Jacot dans la troisième longueur
 Jacques va un peu mieux, mais cette fois c'est la météo qui nous met des battons dans les roues!
"Et sinon en Espagne? Euh... Ordesa grand beau temps! C'est loin quand même... Pas grave on y va!!"
Et oui autant dire qu'on a bien remis notre bilan carbone à jour, c'est pas la première et ça sera pas la dernière fois!

L4 7a+ bloc au début, soutenu ensuite
 Nous avions un vieux projet en commun avec Jacot: Somontano dans la magnifique paroi du Libro Abierto. 400m ED 7b, 6b+ obligatoire. Le 7b est en fait la longueur du toit de Soleil Noir première voie ouverte dans le Libro Abierto en 1977 par une belle équipe: C. Desbats, D. Julien, R. Munch et D. Tollet. Elle est côté 7a...
Somontano a été ouverte bien plus tard, entre les années 1999 et 2000 par G. Nardin, J.C. Carotero, A. Fil.

L6 ambiance démente commune elle aussi avec Soleil Noir

Sortie du toit de L7

 C'est une voie magnifique, directe, où toutes les longueurs valent le coup d'être grimpées. Le rocher est bon dans l'ensemble et il y a pas mal de matériels en place (spits blancs) ce qui permet d'être plus détendu pour une reprise à Ordesa toujours impressionnante...
Nous enchaînons tout à part cette fichu longueur du toit qui m'avait déjà résisté lors de Soleil Noir... Il va falloir arrêter la bière et refaire des tractions!

Camalots du 0.5 au 3 en doublant 0.75 et 1
Jeu d'aliens
Petit jeu de câblés
8-10 dégaines et sangles
Tout les relais sont en place, minimum deux spits
Nous avons hissé, aucun problème pour le sac.
Un corde à simple suffit pas de tirage avec des sangles.

Toujours de l'ambiance à R8

Variante de la dernière longueur: un arbre en guise d'échelle!

27 juil. 2014

Eperon Frendo, face Nord de l'Aiguille du Midi



Ombres et lumières



Jacques est encore malade et préfère se reposer. Nous descendons de la Charpoua un peu sous la pluie. Lendemain beau temps annoncé et la seule journée avant un moment!
J'appelle Lara et François, le Frendo nous tentent bien et les conditions devraient être bonnes, ils acceptent que je me joigne à eux (que je m'incruste oui !!), allé juste le temps de faire sécher un peu les affaires et on file prendre la dernière benne de l'aiguille.

L’Éperon Frendo a été ouvert le 11 juillet 1941 par E.Frendo et R.Rionda. Il fait 1200m pour une cotation globale en D, un ou deux passage de V.
Un corde simple de 50m ou 60m suffit. Un jeux de cablés et 5 friends. Nous n'avons broché qu'une seule fois: 2-3 broches dans ces conditions.

"Quand je suis content je vomis"
 Nous bivouaquons au plan, il pleut on s'abrite aux télécabines. Bien marrant de se dire que dans quelques heures, des milliers de gens pourraient nous piétiner !
Levé tôt pour pas arriver trop tard sur l'arête neigeuse, nous montons rapidement jusqu'au pied. Il y a déjà deux cordées engagées, la rimaye passe encore bien. François prend la tête et nous avalons rapidement toute la première partie assez roulante. Un beau levé de soleil! Le rocher est sec malgré la pluie d'hier, par contre un peu de neige et glace sur certaines vire.
Nous arrivons au second ressaut, c'est un peu plus raide et ça grimpe un peu plus. Ça bouchonne du coup, nous avons rattrapé les deux cordées et d'autres parties plus tard commencent à arriver.
Je prend le relais jusqu'à la neige où François repasse devant. Il fait chaud sur l'arête on brasse un peu. C'est très esthétique mais on ne peut pas protéger: vigilant.
On choisi la sortie de gauche, neige toujours mauvaise par contre le rocher à côté permet de se protéger.

Rimaye

François dans la partie médiane.


Début du second ressaut: ça grimpe un peu plus.


Bain de soleil



François dans le passage le plus raide: un vrai escalier!

Les gens doublent, se doublent dans les mêmes longueurs. Bref des cordes partout, des friends dans tout les sens... On va rester tranquille et attendre que l'orage passe!
On sort à l'aiguille, petit bain de foules toujours agréable pour redescendre...

Merci à vous deux pour cette magnifique voie, à bientôt pour de nouvelles aventures!

Yes !

25 juil. 2014

La Reprise difficile !



On reviendra !

Mieux là quand garde à vue

Nous avons une semaine devant nous avec Jacques mais pas vraiment de beau temps avec ce mois de juillet compliqué.
On décide quand même de monter sur Chamonix, il y aura bien des trucs à faire!
Beau temps au programme nous montons vers Sal Athée à l'aiguille du Moine, mais Jacques a attrapé une saloperie il est bien malade... On décide de pas aller si loin et de s’arrêter aux Flammes de Pierre pour grimper dans la Reprise. Il y a les copains Pyrénéens Matthias, François et Lara, l'ambiance est super mais Jacot est vraiment patraque aujourd'hui. Après 4 longueurs nous descendons et à être ici on monte dormir au petit refuge de la Charpoua.
 On passe une soirée fantastique, un accueil monstre chaleureux, super ambiance, un super repas, de bonnes rigolades et une vue magnifique sur la mer de glace et compagnie: on ne regrette pas d’être resté!



Tu tire ou tu pointe ??

La Charpoua: super ambiance !

16 juil. 2014

Face Nord Classique du Vignemale

Sérénité
Magnifique aventure dans cette superbe face nord du Vignemale avec l'ami Pelo!
Nous nous sommes garés au barrage d'Ossoue pour éviter un trop long retour par la vallée de Gaube. Du coup 3h de marche pour rejoindre le refuge des Oulettes et 2h du sommet à la voiture, plus rapide mais quand même moins joli.

Toujours un super accueil au refuge, il y a en plus l'ami Romain Wagner qui accompagne un client le lendemain. On passe une bonne soirée et assiste à un exposé sur le gypaète barbu intéressant surtout pour Romain, un grand ami des oiseaux, pas vrai mec?!

Les rois du pétrole

Départ du refuge à 5h pour attaquer à 6h15, on grimpe avec une cordée d'Espagnols vraiment sympa, on se gène pas. Nous mettons 5h pour atteindre le sommet. La première ascension par H. Barrio et R. Bellocq le 8 août 1933 est très impressionnante pour l'époque.
Cette voie est vraiment démente, l'ambiance montagne omniprésente, le cadre magnifique, le cheminement hallucinant: un régale on passe vraiment une super journée!

Une face nord ensoleillé 

un gypaète barbu !

Magnifique arête intermédiaire

Début des schistes rouges
Il a pas mal de pitons dans la voie, par contre les spits à la fin des chistes rouge ont été enlevés. Nous avons attaqué par le filon d'ophite, quasi pas de rimaye et un pitons à porté de main.
Très bon topo sur camp to camp et ici.

Yes mec !

Matos obligatoire: la canne à pèche!

9 juil. 2014

Arête Salenques - Tempêtes, Pic d'Aneto

Bivouac 3 étoiles




L'arête Salenques - Tempêtes est une belle manière de gravir le sommet des Pyrénées. Course mythique composée de gendarmes, pointes acérées et hauts sommets s'étendant sur 2 à 3 km de long où rime solitude et isolement. Cette jonction a été gravie pour la première fois en 1934 par Robert Ollivier et Herbert Wild.

La montagne nous a réservé une belle surprise: ambiance hivernale au rendez-vous. Le sommet des Pyrénées ne se gagne pas si facilement! 
Soufflé par un bon vent du nord, neige et givre tout du long, on s'est bien caillés heureusement nous avons trouvé un abri sous roche avant le col des Salenques pour bivouaquer à l'abri la veille.
Emmitouflés dans de bonnes doudounes on a parcouru cette longue et esthétique arête en faisant abstraction du vent et du froid.
Ça fait tout de même une bonne journée et on arrive à la voiture bien éclatés avec cette sensation de vide dans la tête quand tu as ramassé: ça c'est bon!

Profiter du soleil pendant quelques minutes!




Sommet des Pyrénées 3404m !