14 sept. 2014

Arête Nord Ouest du Petit Astazou

Voici quelques belles photos de notre parcours de l'Arête Nord Ouest du Petit Astazou avec Merdad.
Parcours expresse (3h30) et gros orage pas prévu à la sortie malgré l'heure matinale de 10h30.
Une expérience très électrique que je n'espère pas revivre... 

Le refuge des Espuguettes en descendant du Pimené


Coucher de soleil sur les Astazous depuis la cabane de Pailla


Lever de soleil dans l'arête, très beau mais signe de mauvais temps dans les prochaines heures...

Cadeau


Le temps change. A quelle sauce va t'on être mangé..?


Garde le sourire même si je sais que ça sent le sapin


Sous le sommet après le concerto: déluge de grêle et d'éclairs, ambiance électrique effrayante...
Rapidité et bons réflexes ont permis d'encore sourire sur cette photo.  


Jolie descente par les rochers blancs, itinéraire intuitif.

10 sept. 2014

Décollage du Mont Blanc en parapente !!

Baptême à la Forclaz

Décoller du Mont Blanc... Pour moi c'était du domaine de la fiction! "C'était" car ce mercredi 10 nous avons réussis grâce à Didier et sa maîtrise à s'offrir ce moment magique!
On revient quelques jours en arrière, même mois quand j'avais proposé à Didier, un collègue pompier de Saint Sulpice, de venir au Mont Blanc. Il avait déjà décoller en solo en passant par le Goûter, pour sa première fois au sommet et donc première tentative, une grande réussite car les conditions doivent être au top avec un zeste de Baraka!

Pour cette fois je propose de passer par les trois monts, un itinéraire beaucoup plus montagnard avec de vraies notions d'alpinisme. Pour Didier c'est un vrai challenge! Il s'en donne les moyens avec un gros entrainement et une acclimatation dans nos modestes sommets Pyrénéens.

C'est donc samedi que nous faisons la route jusqu'à Annecy où l'on fera un petit vol: mon baptême biplace de la Forclaz au dessus du lac, déjà magnifique!
Nous continuons la route vers Cham. Le dimanche je fais découvrir la Mer de Glace à Didier, nous faisons une petite école de glace, des manips importantes: mouflage, remonter sur corde et un peu d'escalade sur glace.


Remonter sur corde pour Didier



La météo est plutôt bonne mais il y a beaucoup de vent au sommet, nous restons patient et repoussons le jour J. Un peu d'incertitude comme toujours avant les projets, mais j'ai envi de dire heureusement, sinon ça serait trop facile!
Nous profitons de la journée de lundi pour faire un nouveau vol au départ de Planpraz, plus long et intéressant! L'après-midi c'est grimpe au Gaillands et premiers pas d'escalade pour Didier. Derrière nous le Mont Blanc nous nargue, il fait grand beau et le vent semble avoir faibli...
Un rapide coup d’œil au bulletin de la compagnie des guides: mercredi matin beau, vent faible à 4000 mètres d'Ouest. La décision est prise, on tente!

Premiers pas d'escalade pour Didier aux Gaillands
Sortie de l'aiguille du Midi

Montée au refuge des Cosmiques

Télécabine mardi pour rejoindre le refuge des Cosmiques, il fait mauvais nous sommes dans la purée et le soir il se met à neiger. Incertitude incertitude! Faut rester calme c'était prévu. Je choisi un réveil à 3 heure en espérant que le ciel sera dégagé, deux cordées se lèvent à 1 heure, c'est parfait ils traceront si besoin.
Lendemain 3 heures, c'est encore bouchée, le temps fait la gueule, comme nous... Je suis déjà en train de râler et de pester contre cette météo qui nous a fait ch** tout l'été.
Même pas fini le petit dej' que d'un coup ça se dégage laissant place à un ciel étoilé et des montagne éclairé par la pleine lune! Quelle chance! Nous quittons le refuge vers 3h40 serein, ici il n'y a pas de vent: ça sent bon!

Rimaye du Tacul

Cette année le Tacul passe vachement à gauche c'est du coup plus long et plus raide.. La rimaye est totalement bouchée avec cet été neigeux: pas de soucis. Didier porte la voile qui pèse bien 10 kilos et commence à tirer sur la couenne. Nous arrivons au col du Tacul, je récupère la voile et remotive mon compagnon à grand coup de snickers glacé et gorgées d'eau. Nous attaquons le Maudit avec un levé de soleil comme toujours magnifique! Les montagnes s'enflamment tout comme le moral de Didier reboosté à fond!

Levé de soleil magnifique

Content d'être là



Nous rattrapons les cordées parties plus tôt qui passent bien à gauche dans le mur du Maudit avec une traversée expo où ils perdent du temps. Je trace droit dans la pente dans l'itinéraire classique, ça passe comme une lettre à la poste pour Didier qui redoutait ce moment.

Cordée de Russes qui finalement feront demi-tour pour suivre nos traces


Didier dans le mur du Maudit

Nous voilà au col, l'objectif est en vue, à la fois tout près mais encore loin. A partir de maintenant c'est mental! Grace à son entrainement Didier atteint le sommet du Mont Blanc 7h après avoir quitté le refuge ce qui est vraiment bien pour quelqu'un qui n'a jamais fait d'alpinisme!
Nous y sommes est les conditions d'envol sont bonnes, peu de vent par contre d'ouest ce qui est moins commode pour le déco.


Par là!

Pompiers de Saint Sulpice au sommet !

On souffle un coup, quelques photos, nous rangeons tout le matériel et maintenant c'est à moi d'avoir toute confiance en Didier. C'est maintenant moi qui ai peur face à l'inconnu et lui concentré et serein dans son domaine.
La voile est installée, nous sommes près. Didier la lève tout est parfait et nous aurions pu décoller mais une grosse cravate nous en empêche! Il l'a repose, elle glisse et tout s’emmêle. Dur moment, il faut rester calme et concentré malgré la fatigue, on recommence tout.
Les minutes défilent, nous faisons attention à tout, Didier se prépare tout est en place, mais cette fois le vent nous bouge plus, Didier gère les manettes et réussit à la lever au dessus de la tête puis: "COURS COURS!!"

YES!!

Très heureux d'avoir réussis
Très heureux de cette expérience, de cet échange
Fière de nous pour la caserne des Pompiers de Saint Sulpice
Merci l'ami, c'était fantastique ..!

Sur Youtube en HD

3 sept. 2014

Sistitrato, Ordesa


Quatrième longueur, 6a magnifique


Enchaîner deux voies en deux jours à Ordesa c'est toujours dur, mais le temps se dégrade les prochains jours. Nous profitons d'être sur place pour retourner grimper. Nous allons au Livre Ouvert pour faire la mythique Sistitrato une voie signée J. Galvez et M. Berazaluce vraiment majeur! 350m 6c max 6b obligatoire.

Casse croûte à R5

Belle 6ème longueur

La journée de la veille se fait sentir mais comparé à hier c'est bien moins dur et beaucoup plus roulant, on se régale le rocher est excellent et l'escalade magnifique! La voie à du caractère, peu de matériels en place et beaucoup de relais à monter.
Dans la longueur en 6c il faut grimper encore 5 mètres par rapport au topo pour faire relais sur une bonne terrasse avec des petits friends ou câblés. Plus confortable que le relais pendu et en plus ça permet de sauter une longueur. Une voie magnifique à faire absolument!

Prendre un bon jeux de friends en doublant petits et moyens.

Fin de L7,  avant la longueur en 6c

2 sept. 2014

Libertaria, Ordesa

Deuxième longueur 6c+

Je rejoins Jacot lundi et nous roulons pour Ordesa. 
Notre objectif: Libertaria 300m 7a+ max 7a obligatoire. Une voie ouverte avec très peu de matériels par K. Bayona et M. Zabalza en juillet 1998. Vu les ouvreurs et vu la cotation obligatoire je savais qu'il allait falloir s'employer dans cette voie. Et c'est vraiment le cas! Autant physiquement que mentalement. Les cotations sont serrées et il y a vraiment peu d'équipement en place. J'avais jamais fais 7a obligatoire à Ordesa surtout de Miguel Zabalza, et bien j'ai vu ce que c'était: dur! Voie magnifique et grosse ambiance!

7a+ Lost in space... très beau !

Idem

Idem

La voie démarre par trois longueurs dans du gros dévers dans un dièdre évident histoire de bien se réveiller. Ensuite ces deux longueurs en 7a+ et 7a compactes moins raides bien émotives où il faut vraiment pas tomber: concentration au maximum...
Deux longueurs très déversantes à nouveau dans du mauvais rocher en 6c puis 7a et enfin les deux derniers 6b qui grimpent quand même!
Nous étions en plein soleil ce qui a accentué la fatigue. En tout cas je sors de cette voie vraiment claqué heureux d'en être sorti! J’enchaîne tout en libre à part un pas au début de la seconde longueur.

7ème longueur très dévers en mauvais rocher

Matos:
-Camalot du 0,4 au 4 en doublant vert, rouge, jaune.
-5 aliens
-Les 4 micro Black D
-Pas utilisé les câblés
-Un bon mental