24 mars 2016

Olmo-Picaso, Montrebei

J'invite Julien à découvrir nos belles falaises pyrénéennes pour faire de l'artif. Montrebei est pour moi un endroit magnifique, encore sauvage malgré ces hordes de touristes! J'y ai pleins de beaux souvenirs et c'est toujours un réel plaisir pour moi d'aller là bas, alors autant le partager entre amis!
Et puis à aller faire de l'artif, autant aller faire quelque chose d'intéressant !
Nous sommes allés faire la Olmo-Picazo, c'est une voie très peu répétée de 410m en A3, 6b.
Nous avons fait deux bivouacs dans la voie, le premier sur portaledge ce qui nous a permis de ne pas fixer de longueurs. Le second dans la toute petite "grotte" à cause d'un vent froid qui annonçait une nuit bien fraîche...
Merci Sylvain de nous avoir prêté ton ledge!
Sinon la sixième longueur commence à être dangereuse à cause du mauvais cailloux. En général la grimpe se fait dans du rocher plutôt bon, l'ambiance dans ce mur est démente!
Bref, un beau voyage !


Rava et notre bazar !

Beaucoup de longueur mi-libre mi-artif


Apéro tranksss !


Début de la sixième longueur.

Rocher façon puzzle...

7ème longueur.


La grotte




15 mars 2016

Face Nord-Est de l'aiguille de l'Amône

Après le weekend au Drus, nous continuons sur cette belle lancée ! Il fait beau et les conditions de neige sont plutôt bonne dans le massif. Rava me propose d'aller faire de la pente raide, une découverte pour moi !
Notre plan de départ était le couloir NNE des Courtes, mais malgré la première benne, il y a déjà du monde engagé dedans.
Plan B nous continuons vers le fond du bassin d'Argentière pour un itinéraire bcp plus sauvage et d'autant plus classe: la face NE de l'aiguille de l'Amône.
2000m de descente, côté 5.2 E4, pente à 45°-50° sur 500m.
Habituellement cet itinéraire ce fait en aller-retour, mais comme nous arrivons de Chamonix, pour nous ce sera une boucle et je trouve que c'est une belle façon d'aller skier cette pente. Il faut du coup remonter le couloir sud pour déboucher sur une arête très aérienne. De l'autre côté nous sommes en Suisse, il n'y a que deux trace dans la pente et à vue d’œil les conditions ont l'air top!
On chausse, bloc les fixes, souffle un coup puis GO! Les premiers virages sont tranquilles pour prendre confiance puis c'est le régale! Une magnifique descente jusqu'au hameau de la Fouly.
Des photos:

l'itinéraire

Nous arrivons au fond du bassin d'Argentière

Remonté du couloir en plein soleil.






Premiers virages !





Semaine de Fooouuuly avec Rava !!


13 mars 2016

Voie Lesueur, Grand Drus

Avec Julien Ravanello nous avons profité du super créneau météo sur Chamonix pour aller en montagne.
Nous sommes allés répéter la voie Lesueur au Drus ouverte par les frères Henri et Pierre Lesueur les 25 et 27 juillet 1952. Elle a été répétée en hiver et côté M8+ sur 900m, nous pensons plus à du bon M7.
C'est une ligne magnifique qui se prête bien au dry et où l'escalade est vraiment plaisante avec plein de bons verroux et crochetages !
Merci à Camille, Léo et Benjamin qui avaient un jour d'avance sur nous, pour leur tente laissée au pied, les traces, le bivouac terrassé et les rappels du couloir nord ré-équipé ! Remerciés à leur juste valeur par une tablette de chocolat milka laissée dans la tente, il faut dire qu'après une telle course la simple tablette milka prend beaucoup de valeur !
Le bivouac est confortable à deux, même si nous n'avons pas mangé à cause de notre gaz qui a voulu faire le feignant ! Bref de bons souvenirs avec mon pote Rava !
Un bon topo ici.
Le tout en images :

Premier bivouac au pied des Drus


Après un départ nocturne dans du terrain facile, Julien attaque les première longueur au dessus de la vire en L

A mon tour de grimper ces belles longueurs !



Julien sous la cheminée déversante.

Un des crux de la voie, ici plutôt athlétique !



Second crux une fissure large renfougne.
Le matin au bivouac après une courte nuit.

Faire de l'eau, faire de l'eau, faire de l'eau encore et toujours.

La fissure en 6b vraiment pas facile, première longueur après le bivouac.


Rava juste après avoir traversé le couloir Nord.

Arête finale sur fond de Nant Blanc et Aiguille Vert.


Sommet du grand Drus !